Vermeersch Bio

Laurent VERMEERSCH

L’urbaniste face à la toile

Si l’artiste est autodidacte, ses sources d’inspiration sont incontestablement porteuses de son background professionnel. Docteur en géographie urbaine, Laurent Vermeersch observe, décrypte, traduit l’environnement qui l’entoure. Au travers sa peinture, en révéle ainsi mystères et secrets, tout en laissant à l’imagination assez de place pour que chacun y pénètre à sa manière.

La peinture de Laurent Vermeesch est riche de cette expérience d’urbaniste. Quatre ans passés en Amérique du Nord, suivis d’un livre, ont incontestablement enrichis son regard. L’urbaniste devient artiste. Ce qu’il peint, c’est la ville, sans âme qui vive, si ce n’est celle de la ville elle-même. L’artiste embarque le spectateur dans un voyage vers un ailleurs. Son souci du détail est révélateur : Laurent Vermeersch ne ment pas, il peint un monde dans sa réalité, une réalité qui lui appartient.

« Cette obscure clarté qui tombe des étoiles »

Ce monde qui lui appartient est fait d’oppositions, de contradictions. Passé et présent, ici et ailleurs, il nous mène finalement entre ombre et lumière. Au travers de son travail d’urbaniste, de constructeur d’un autre univers, les œuvres de Laurent Vermeersch sont empreintes d’un sens poétique fort. Il donne parfois l’impression d’illustrer le vers de Corneille. L’artiste fait naître la clarté de l’obscurité, fait apparaître la lumière par les ombres, allant du mystère vers le mystique.

C. du Plessix

A la suite de son voyage en 2009, la peinture de Laurent Vermeersch a pris un autre éclairage, elle est devenue un kaléidoscope de couleurs, et pour la première fois des personnages sont apparus.